Les maladies du genou

Les causes de destruction du cartilage du genou :

La destruction du cartilage du genou a des causes diverses : arthrose du genou, arthrite inflammatoire, nécrose, séquelle de traumatisme osseux ou ligamentaire, tumeur, etc. mais toutes ces causes sont responsables de l'apparition des mêmes symptômes : douleur, enraidissement et au final incapacité fonctionnelle.

L'articulation du genou :

L'articulation du genou se compose de trois extrémités osseuses. Ce sont la partie inférieure du fémur, la partie supérieure du tibia et de la rotule. L'extrémité du fémur comme la partie supérieure du tibia sont couvertes d'une couche lisse de cartilage. La partie arrière de la rotule est également recouverte de cette couche. Cette couche de cartilage est élastique et peut amortir les chocs et les coups. Quand cette surface est de bonne qualité, l'articulation du genou peut fonctionner sans douleur jusqu'à un âge avancé. Entre les extrémités osseuses du fémur et du tibia, il se trouve dans chaque genou un ménisque sur le côté inférieur et sur le côté extérieur. Le ménisque fonctionne comme un matelas amortisseur, qui diminue les contraintes sur le cartilage.

Explications

A quoi sert le cartilage ?

Le cartilage normal, présent dans chaque articulation, est un tissu très spécialisé dont la fonction est double :

  • protéger l’os sous-jacent des agressions biomécaniques dues à la pression de compression extérieure en répartissant la force des chocs (rôle d’amortisseur)
  • permettre le glissement harmonieux des surfaces articulaires grâce à des propriétés d’élasticité et à la présence d’un liquide articulaire

Le cartilage est épais de 1 à 4 mm suivant les articulations. Il est composé d’une matrice et de cellules spécialisées : les chondrocytes. Il n’est ni innervé ni vascularisé, ce qui équivaut à imaginer une barrière infranchissable avec l’os sous-jaçent.

Le cartilage de l’adulte, bien que solide, est malheureusement vulnérable : les traumatismes et les maladies l’agressant peuvent causer des lésions tissulaires irréversibles du fait d’un faible taux de régénération des chondrocytes.

Chez certaines personnes, cette couche de cartilage commence à s'user. On appelle cela "l'arthrose" (usure).

Usure cartilage

Localisation arthrose

Arthrose sévères

Le plus souvent, il s'agit d'une usure ordinaire à un âge avancé, mais parfois aussi déjà à un jeune âge, surtout en cas de traumatisme. Dans cette situation, la réparation spontanée aboutit au mieux à la formation d’un fibro-cartilage cicatriciel dont les propriétés biomécaniques sont nettement inférieures à celles du cartilage hyalin, ce qui peut conduire à l’apparition ou la progression d’une arthrose. Dans la plupart des cas cependant, il n’y a aucune réparation, le cartilage restant étant soumis à des forces excessives, ce qui favorise son usure prématurée.

Peut-on réparer une lésion du cartilage du genou ?

En pratique, seuls 3 types de lésions représentent des indications à ce type de traitement. Il s'agit :

  • Des lésions cartilagineuses isolées et symptomatiques après un traumatisme.
  • Des ostéochondrites en zone portante avec mise à nu de l'os sous chondral.
  • Des lésions cartilagineuses dans un contexte de rupture du ligament croisé antérieur.

Lesions cartilages

Que faire en cas d’atteinte irréversible non réparable du cartilage du genou ?

Il faut recourir à des traitements :

  • calmant les symptômes présentés (douleur, épanchement, raideur, etc)
  • restituant les propriétés du liquide articulaire (infiltration, viscosupplémentation)
  • limitant les contraintes sur la partie endommagée (perte de poids, semelles, chirurgie de réaxation, etc)
  • remplaçant la (les) partie (s) usée (s) dans les cas extrêmes (prothèses)

Seniors